Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Vous êtes ici: Genou » Ostéotomie tibiale de valgisation
Le site d'informations patients du docteur Jean-Pierre Perrier à Avignon

Ostéotomie tibiale de valgisation

Introduction Quelques éléments de technique Les différentes étapes Les suites post-opératoires Conclusion

INTRODUCTION

L'ostéotomie tibiale de valgisation est un des traitements chirurgicaux de la gonarthrose, surtout de la gonarthrose médiale (interne). Elle est réalisée pour traiter l'arthrose d'un seul compartiment du genou, lorsque la prothèse totale du genou n'est pas indiquée et lorsqu'on peut se passer de prothèse uni-compartimentale.

Les indications sont posées en fonction de l'âge et de l'activité du sujet.

L'ostéotomie tibiale de valgisation a pour but de rééquilibrer l'axe du membre inférieur et donc les pressions au niveau de l'articulation fémoro-tibiale du genou.

Le but de l'ostéotomie tibiale de valgisation est de transformer un génu-varum (jambe arquée) en génu-valgum afin de diminuer les contraintes du côté usé et de les reporter sur le côté sain, c'est-à-dire sur le côté externe en cas d'arthrose fémoro-tibiale interne. On ne remplace donc pas le côté usé mais on diminue très fortement les douleurs grâce à la diminution des sollicitations en pression et, en retardant l'usure on retarde également la mise en place d'une prothèse du genou.

[ HAUT ]

QUELQUES ÉLÉMENTS DE TECHNIQUE

Il y a deux types principaux d'ostéotomie tibiale de valgisation.

En chirurgie traditionnelle la correction est effectuée et planifiée sur des radiographies et elle est vérifiée pendant l'intervention, mais de manière relativement imprécise avec les techniques conventionnelles. Même les radiographies ne sont pas d'une précision parfaite lorsqu'on les compare aux données de l'ordinateur.

L'ostéotomie tibiale assistée par ordinateur, comme toute la chirurgie orthopédique assistée par ordinateur, nécessite l'utilisation d'un système de navigation comprenant une caméra infra-rouge binoculaire (localisateur) reliée à un ordinateur et des capteurs fixés sur le squelette du patient. La caméra optique suit les mouvements du squelette et localise la position des os dans l'espace grâce à des pastilles réfléchissantes situées sur ces capteurs, solidement fixés à l'os.

[ HAUT ]

LES DIFFÉRENTES ÉTAPES

La première étape consiste à fixer les capteurs et enregistrer les données concernant les axes osseux grâce au système de navigation. Toutes les informations sont inscrites sur l'écran.

 

Palpation des points de référence à l'aide du palpeur (en forme de P), muni également de pastilles réfléchissantes, pour être localisé par la caméra infrarouge.

La deuxième étape consiste à réaliser l'ostéotomie à la scie oscillante, sous contrôle scopique, c'est-à-dire sous contrôle radiographique.

La troisième étape : l'ostéotomie est ensuite fixée provisoirement et la correction souhaitée est vérifiée sur l'écran. Cette correction doit être suffisante afin de créer un valgus de 3 à 6°, et c'est là que la chirurgie assistée par ordinateur est très nettement supérieure aux différents systèmes de mesure manuelle.

[ HAUT ]

LES SUITES POST-OPÉRATOIRES

Après une ostéotomie tibiale de valgisation l'appui n'est pas autorisé ou autorisé partiellement pendant 45 jours, jusqu'à la consolidation osseuse. La mobilisation de l'articulation est immédiate et le patient est sous traitement anticoagulant jusqu'à la reprise de l'appui.

[ HAUT ]

CONCLUSION

L'ostéotomie tibiale de valgisation assistée par ordinateur est une des meilleures indications de la chirurgie assistée par ordinateur car elle permet lors de l'intervention :